L’art pour tous, tous pour l’art #4

L’art pour tous, tous pour l’art #4

Vivons mieux, ensemble, avec la culture !

Notre grand week-end inclusif « L’art pour tous, tous pour l’art » a eu lieu début décembre, malgré la crise sanitaire : un soulagement.

Avec 9 mois de préparation et 68 personnes sensées y travailler, une annulation aurait fait plus qu’un.e déçu.e, sans même parler des publics. En effet, pour ce week-end, le musée a mobilisé 14 médiateurs.trices internes, ainsi que 28 externes, dont 22 étaient soit porteurs.euses de troubles autistiques, soit en situation de handicap, soit atteint.e.s d’une maladie au pronostique réservé, plus 13 bénévoles, 7 huissiers/ères, 5 surveillant.e.s, ainsi que la directrice du musée, présente tout au long de l’événement.

La rémunération de l’ensemble de ces médiateurs.trices s’est faite bien sûr sur un pied d’égalité ; c’est un point important, comme l’atteste aussi ce témoignage. La participante au projet « Saynètes » Lisa a exprimé sa grande satisfaction d’avoir été payée pour son intervention. La rémunération de son travail est pour elle la reconnaissance et la valorisation de ses efforts et de sa personne (propos recueillis par Michèle Hurlimann Responsable Cap Loisir, au nom de Lisa participante en situation de handicap mental).

On tient en outre à mentionner qu’un événement d’une telle ampleur, qui a requis l’engagement d’une coordinatrice de projet, n’aurait pas pu se faire sans le généreux soutien de la SKKG (Stiftung für Kunst, Kultur und Geschichte), qui accorde son appui exclusivement à des projets participatifs. Le Musée Ariana lui exprime ici toute sa reconnaissance.

Fréquentation:
On ne s’attendait pas à une aussi belle fréquentation de l’événement, malgré la Course de l’Escalade qui avait lieu au même temps et malgré le Covid-19 : 1200 visiteurs.euses étaient au rendez-vous, 455 samedi 4 et 745 dimanche 5 décembre. En comparaison, la Journée Internationale des musées, très médiatisée, a comptabilisé  794 participants en 2021.

Figure 1. Les publics applaudissent la dernière représentation du spectacle de danse

Un programme ininterrompu de 10 h à 18 h, composé de 53 rendez-vous et d’un atelier pluri-sensoriel en continu a certainement favorisé une bonne répartition des publics.

Figure 2. Les post-its du week-end

Qu’en ont-ils pensé ?
«Programme riche et entraînant. C’était agréable de déambuler dans le musée, il y avait toujours quelque chose à faire. » (Xavier, visiteur)
« J’étais ravie de ce programme riche et varié que je n’ai jamais pu suivre dans un autre musée. C’était une ouverture vers les expériences et émotions des personnes les plus diverses. » (Kerstin Lau, Réseau Café-récits suisse)
« On sentait toutes les équipes du musée derrière ce projet, convaincues, formées… » (Nicole Grieve, Pro Infirmis, Culture Inclusive)

Pour s’assurer de la qualité des activités proposées, il a été jugé bon de les faire sur inscription et de garder un nombre réduit de participant.e.s.

Figure 3. La présence de familles lors de la visite “Voyage en pays autistique #  2”, avec Gérald

La grande mixité des participant.e.s au projet a favorisé la mixité à grande échelle des publics du week-end, notamment grâce au rôle de relais joué par les différentes associations-partenaires, qui ont contribué à une large diffusion du programme.

L’évaluation de  du week-end s’est faite d’abord sur la base des commentaires que les publics nous ont laissés sur des post-its à coller sur notre « mur des commentaires », situé dans l’espace enfants.

Figure 4. Mur des commentaires pour laisser la parole aux publics

Des bilans ont été réalisés après le week-end avec toutes les personnes impliqué.e.s dans le projet (partenaires, porteurs.euses d’activités, équipes du musée, bénévoles). Les publics en visite ont été questionnés.

Figure 5. Les mots-clés que “L’art pour tous, tous pour l’art » a inspiré aux collaborateurs.trices du musée

Leurs témoignages montrent que les objectifs fixés au départ de cette aventure semblent bien avoir été atteints, à savoir : favoriser aussi bien la mixité des publics qu’un changement du regard porté sur la différence, inciter à aller à la découverte de l’autre, promouvoir la participation culturelle, qui favorise le partage, les échanges, la compréhension de qui nous entoure et par là-même une société plus tolérante, et enfin, encourager le développement du lien avec l’institution pour que les publics puissent se l’approprier.

Donner à chacun.e la possibilité d’enrichir la société avec ses propres capacités sensorielles et cognitives, en étant apprécié.e à sa juste valeur, sans préjugés, nous a semblé essentiel. Ce rassemblement de personnes de différents horizons, dans une ambiance conviviale et bienveillante, devait permettre aux publics daffiner leur perception. Cela aussi en découvrant la compensation sensorielle à travers les expériences proposées, c’est-à-dire l’extraordinaire capacité d’adaptation que tout être humain a en lui, consistant à perfectionner les sens intacts, lorsque l’un des cinq vient à manquer.

À lire sur le même sujet :
https://blog.musee-ariana.ch/lart-pour-tous-tous-pour-lart-3/
https://blog.musee-ariana.ch/lart-pour-tous-tous-pour-lart-2/
https://blog.musee-ariana.ch/lart-pour-tous-tous-pour-lart-1/

______________________________________________________________
© Fig. 2, 4, 5 : Maddalena Rudloff-Azzi
© Fig. 1, 3 : Musée Ariana, Laurence Ganter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À propos

Découvrir, apprendre, plonger dans le monde de la céramique et du verre, voilà ce que propose ce blog. Les textes sont signés par des collaborateurs-trices du musée mais aussi par des professionnel-le-s et des amateurs-trices venant parfois d’autres horizons. Tous et toutes prêt-e-s à faire partager leur savoir, chacun pose ici un regard passionné, scientifique et inédit, décalé et amusé parfois.

Articles récents

Le “Pique-nique”




Histoire d’objets #7


Série Vitrail #3


Contact

Rédaction
Isabelle Payot Wunderli (isabelle.payot-wunderli@ville-ge.ch)

Communication
Laurence Ganter (laurence.ganter@ville-ge.ch)
× Aller au contenu principal