L’Ariana dans les premiers guides touristiques

L’Ariana dans les premiers guides touristiques

par Barbara Roth, archiviste et historienne

Le siècle de Gustave Revilliod (1817-1890), collectionneur et constructeur de l’Ariana, est aussi celui du développement et de la popularisation du tourisme. Située au bout du Lac Léman, Genève est une destination de choix, pour les attraits de la ville elle-même et pour son riche passé culturel, mais aussi parce qu’elle sert de point de départ aux visites de la Suisse occidentale et pour les excursions dans les Alpes savoyardes. Rappelons aussi que la mise en service des premières lignes de chemin de fer reliant Genève à Lyon et à la Suisse, en 1858, contribue à l’essor des voyages.

Qui dit tourisme, dit guides. Ce genre éditorial apparaît dans les années 1820-1830 et se consolide pendant tout le siècle avant de devenir un produit répandu, avec éditions multiples, dans les années 1880. Accompagnés de plus en plus souvent de plans pliés, d’images, d’annonces commerciales, les guides proposent aux visiteurs des descriptions de monuments, de musées et de site pittoresques à découvrir en suivant des itinéraires commodes.

Avant même la construction de l’Ariana, alors qu’elle se trouvait encore au 12, rue de l’Hôtel-de-Ville, la collection de Revilliod figurait déjà dans les guides. Une édition de 1872 propose un itinéraire dans la Ville Ville. À la rue de l’Hôtel-de-Ville,

la maison « qui porte le n° [10] appartient à M. Gustave Revilliod ; elle renferme un musée fort riche ; on y remarque, entr’autres raretés, un tableau de Raphaël, les blocs de cristal fumé, trouvés dans la grotte du canton d’Uri. Le propriétaire de ce musée, qui joint à des goûts artistiques la plus parfaite urbanité, en permet la visite ».

Les descriptions s’étoffent un peu dans les éditions suivantes. Voici ce que dit un guide de 1886 :

« Collection Revilliod, Musée Ariana, à Pregny à 20 minutes de la ville. Ouvert dimanche et jeudi. Magnifique collection d’un riche particulier, amateur des arts, qui ne craint pas de mettre à la portée du public les trésors artistiques qu’il a amassés. Les plus magnifiques meubles du moyen âge et de la Renaissance, des bijoux, des sculptures, des tableaux, et surtout un choix exquis de céramique moderne, forment le fond de ce musée. On y admire, entre autres, une madone de Raphaël, appartenant à la période florentine. […]. Cette collection peut être appelée le musée Cluny de Genève ».

L’analogie avec le Musée de Cluny, inauguré au milieu du 19e siècle, apparaît déjà dans les éditions précédentes. Ce musée parisien réunit des meubles et œuvres d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance. Par cette comparaison, l’auteur du guide caractérise la collection de Revilliod et met l’accent sur ses points forts. Relevons aussi la mention répétée de la « Vierge au chardonneret » attribuée alors à Raphaël (aujourd’hui à son école), l’une des vedettes de la collection. Le tableau est aujourd’hui conservé au Musée d’art et d’histoire.

Fig 3. D’après Raphaël (1483-1520), Vierge au Chardonneret : la vedette de la collection Revilliod au 19e siècle

Avec l’ouverture du parc au public, la visite de l’Ariana devient encore plus attrayante :

« Nous ne saurions trop recommander une visite au parc par un beau jour d’été, vers 4 heures. La vue depuis la terrasse offre un des plus beaux spectacles de la nature. Ne pas oublier de visiter au-dessous du musée, au centre du parc, le tombeau du généreux donateur » (1905).

Un dernier passage, datant de 1880, soit peu après le début de la construction de l’Ariana, révèle que l’espoir d’un legs à la Ville faisait déjà l’objet de spéculations dix ans avant la mort de Gustave Revilliod :

« M. G. Revilliod fait construire, dans sa propriété de Varembé, sur la route qui conduit de Genève à Pregny, un grand édifice pour y installer ses riches collections. On espère que ce savant collectionneur fera don à la Ville du bâtiment et de son contenu ; en le faisant, il immortalisera son nom ».

Affiche de promotion pour le P.L.M. (Chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée), 1895, Hugo d’Alesi. C’est à peu près de cette vue que profitaient par beau temps les visiteurs du parc du musée

___________________________________________

Titres des guides, dans l’ordre des citations :
Genève et ses environs : suivi de l’excursion de Genève à Chamounix par la Vallée de l’Arve : guide pratique des étrangers / par Félix Merlin ; Lausanne, 1872, p. 23-24.
Guide historique et descriptif de Genève et les rives du Lac Léman, suivi du Voyage à Chamonix, 13e édition, Genève, Librairie Georg, 1886, p. 6.
Guide historique et descriptif de Genève & [et] le tour du lac ; suivi du Voyage à Chamonix ;Genève : Georg, [ca 1905], p. 15-16.
Guide historique et descriptif de Genève & [et] le tour du lac, suivi du Voyage à Chamounix ; 8e éd. Augmentée, Genève : F. Richard, 1880, p. 8.

Pour en savoir plus :
Pierre Monnoyeur, Les guides, la vitesse, les images. Le tourisme à Genève et dans sa région aux XIXe et XXe siècles ; Genève : La Baconnière Arts et Bibliothèque de Genève, 2012 (Belles pages de la Bibliothèque de Genève, 9)

Légendes et copyrights :
1/ Guide historique et descriptif de Genève et les rives du Lac Léman, suivi du Voyage à Chamonix, 13e édition, Genève, Librairie Georg, 1886 (Bibliothèque de Genève, Fa 2226/1886/2)
2/ Les Rues et monuments de Genève ; Genève, Seughol, 1887 (Bibliothèque de Genève, Fa 2226/331)
3/ D’après Raphaël (1483-1520), Vierge au chardonneret, huile sur bois, MAH inv. CR 127
© Musée d’art et d’histoire
4/ Affiche de promotion pour le P.L.M. (Chemin de fer Paris – Lyon – Méditerranée), 1895, par Hugo d’Alesi.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À propos

Découvrir, apprendre, plonger dans le monde de la céramique et du verre, voilà ce que propose ce blog. Les textes sont signés par des collaborateurs-trices du musée mais aussi par des professionnel-le-s et des amateurs-trices venant parfois d’autres horizons. Tous et toutes prêt-e-s à faire partager leur savoir, chacun pose ici un regard passionné, scientifique et inédit, décalé et amusé parfois.

Articles récents

Le “Pique-nique”




Histoire d’objets #7


Série Vitrail #3


Contact

Rédaction
Isabelle Payot Wunderli (isabelle.payot-wunderli@ville-ge.ch)

Communication
Laurence Ganter (laurence.ganter@ville-ge.ch)
× Aller au contenu principal