L’art pour tous, tous pour l’art #2

Vivons mieux, ensemble, avec la culture !  

L’aventure continue !

Qui fait quoi dans un projet participatif?

Comment s’est faite la répartition des rôles entre les participant.e.s au projet » L’art pour tous, tous pour l’art » et les médiatrices de l’Ariana, responsables de leur groupe ?

Comme dans tout projet participatif, l’institution a donné le cadre, mais ce sont les participant.e.s-partenaires, membres des différentes associations impliquées dans le projet, qui ont choisi l’activité à proposer aux publics de l’Ariana. C’était à eux de décider avec quelles œuvres ou thématiques du musée faire un lien, quels espaces muséaux investir et pour combien de temps. La mise en place de chaque activité a été suivie de près par les médiatrices en charge, qui  ont veillé à une co-construction harmonieuse, en toute convivialité. Ainsi, de la mise sur pied du programme, jusqu’à la rédaction du flyer, en passant par la manière de communiquer les différentes activités proposées durant ces deux jours, tout a été conçu dans un esprit participatif.

Les mots d’ordre ont été dès le départ l’écoute, la sensibilité et l’humilité permettant éventuellement de déconstruire des « vérités » pour en voir naître des autres.

Ainsi, à travers de riches échanges, nous avons par exemple été informées que le titre provisoire donné à  notre week-end, « Art & Santé » heurtait passablement le public en situation de handicap mental qui, à juste titre, ne se considérait en rien malade. Lors d’une discussion nous avons pu expliquer que, dans le contexte de ce week-end, le terme « santé » devenait synonyme de « bien-être ». Une personne en situation de handicap mental s’est alors empressée de nous proposer un titre qui allait dans notre sens, évitant tout de même le terme problématique « santé », en nous suggérant le titre « Week-end qui prouve que l’art fait du bien au moral ».  Finalement, le musée a accéléré la procédure du choix du titre définitif,  bannissant de celui-ci toute référence aux termes santé ou bien-être et privilégiant l’idée de solidarité avec « L’art pour tous, tous pour l’art », l’art pouvant nous unir toutes et tous avec nos multiples diversités, nous permettant alors d’atteindre de nouveaux horizons.

D’autre part, nous avons appris qu’une personne atteinte d’une maladie au pronostique réservé n’avait aucune envie de n’être réduite qu’à cette partie là d’elle-même. Malgré la grande place que prenaient désormais les examens, les rendez-vous et les soins médicaux dans sa vie, elle sentait un réel besoin de faire vivre sa partie saine, et cela de préférence  en contact avec la culture. Dans l’espace d’exposition Japon, elle montera ainsi une activité chant lors de notre week-end, pour chanter tous ensemble des airs de Madame Butterfly, en compagnie de sa prof de chant qui lui a permis d’ouvrir cette porte, devenue pour elle si précieuse.

Pour d’autres moments riches en émotions, en lien avec « L’art pour tous, tous pour l’art », rendez-vous sur ce blog, le 29 novembre…

____________________________________________________________________________
Retrouvez toutes les informations à l’adresse suivante : http://institutions.ville-geneve.ch/fr/ariana/visiter/autres-activites/evenements/lart-pour-tous-tous-pour-lart/

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À propos

Découvrir, apprendre, plonger dans le monde de la céramique et du verre, voilà ce que propose ce blog. Les textes sont signés par des collaborateurs-trices du musée mais aussi par des professionnel-le-s et des amateurs-trices venant parfois d’autres horizons. Tous et toutes prêt-e-s à faire partager leur savoir, chacun pose ici un regard passionné, scientifique et inédit, décalé et amusé parfois.

Contact

Rédaction
Isabelle Payot Wunderli (isabelle.payot-wunderli@ville-ge.ch)

Communication
Laurence Ganter (laurence.ganter@ville-ge.ch)
× Aller au contenu principal