Dans les coulisses de l’exposition « Tasses ! Regards de Lionel Latham »

Dans les coulisses de l’exposition « Tasses ! Regards de Lionel Latham »

La naissance d’une exposition est le fruit d’un processus complexe. Choisir sa thématique, sélectionner les œuvres qui seront présentées au public, puis songer à leur disposition dans un lieu donné, constituent le socle de ce genre de projet muséal. Or, il s’agit de décisions nécessitant souvent de longues réflexions, autant intellectuelles qu’esthétiques, accompagnées de nombreuses questions pratiques.

Pour Lionel Latham, co-commissaire de l’exposition « Tasses ! », le sujet a été à la fois longuement muri et vite arrêté :

« Souvent, j’ai des idées d’exposition en tête. Lorsque j’acquière un objet, j’ai tendance à le mettre de côté, jusqu’au moment où je pourrai en faire une présentation pour le valoriser. Qu’il y ait 10, 15 ou 20 pièces, ce qui m’importe est de parvenir à constituer, au bout de quelque temps, un ensemble. J’ai par exemple collectionné : de la verrerie de Loetz (1840-1947), des cuillers en argent, ou encore des céramiques genevoises de Marcel Noverraz (1899-1972) et de l’atelier Ménélika (1924-1960). Parallèlement, cela faisait depuis les années 1990 que je mettais mes acquisitions de tasses dans des cartons, en me disant : “J’en ferai quelque chose un jour”. Avec le projet de collaboration proposé par l’Ariana, l’occasion était toute trouvée ! De plus, le petit format de ces pièces correspondait bien aux vitrines menues du musée (sur la galerie du 1er étage).

Parmi la soixantaine de tasses que je possède, j’ai fait une sélection de 28 modèles – soit les plus significatifs – : ceux qui me paraissaient intéressants, ou simplement ceux dont je pouvais parler ! Mais comme je n’en avais pas réuni suffisamment, j’ai été ravi de pouvoir faire un assemblage avec les collections du Musée Ariana. Plus il y a d’éléments à considérer, plus l’on apprend ».

La seconde étape de ce processus a donc consisté à compléter le corpus rassemblé par Lionel Latham, en menant des recherches au sein de notre institution. Si cette dernière conserve plus de 2200 tasses dans ses collections, moins de 750 appartiennent à la période choisie – à savoir celle des 20e et 21e siècles. Au final, 73 pièces supplémentaires ont été retenues : d’abord en travaillant d’après les photographies de nos fiches d’inventaire, puis directement dans les réserves du musée (rien ne remplace le contact physique avec l’objet !).

Mais comment présenter de manière harmonieuse des modèles parfois très dissemblables – de par leur forme, leur décor ou leur(s) couleur(s) –, et obtenir un parcours narratif cohérent ? Goût esthétique, excellentes connaissances en histoire de l’art et scénographie se complètent alors pour accéder, après de multiples essais, au résultat escompté. Il existe dans les réserves du musée un « gabarit » – reproduction aux dimensions exactes – des vitrines de la galerie, destiné à faciliter cette étape décisive.

Avec la précieuse participation de la scénographe Patricia Abel, Lionel Latham et Stanislas Anthonioz – co-commissaires de l’exposition – ont procédé à des mises en situation, afin de concrétiser leurs projections des 12 vitrines de l’exposition. Chacune d’entre elles évoquant une décennie distincte, la datation parfois imprécise de certains modèles laissait une marge de manœuvre quant à leur intégration dans telle ou telle vitrine. Une fois ces essais terminés, quelques corrections ont été apportées au crayon rouge virtuel sur les photos numériques obtenues, de manière à limiter la manipulation de ces fragiles objets et d’éviter ainsi les risques d’accident.

L’étape finale du montage a permis les derniers peaufinages dans le placement des 101 tasses, à un moment où tout se joue parfois au centimètre près !

Il ne vous reste désormais plus qu’à (re)découvrir l’aboutissement de ce travail dans l’exposition « Tasses ! Regards de Lionel Latham ».

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À propos

Découvrir, apprendre, plonger dans le monde de la céramique et du verre, voilà ce que propose ce blog. Les textes sont signés par des collaborateurs-trices du musée mais aussi par des professionnel-le-s et des amateurs-trices venant parfois d’autres horizons. Tous et toutes prêt-e-s à faire partager leur savoir, chacun pose ici un regard passionné, scientifique et inédit, décalé et amusé parfois.

Articles récents

Le “Pique-nique”




Histoire d’objets #7


Série Vitrail #3


Contact

Rédaction
Isabelle Payot Wunderli (isabelle.payot-wunderli@ville-ge.ch)

Communication
Laurence Ganter (laurence.ganter@ville-ge.ch)
× Aller au contenu principal