Retour d’expérience

Retour d’expérience

sur une action de médiation en mode agile ou comment une stratégie de communication devient une action de participation culturelle à l’attention de différents publics

par Laurence Ganter, Sabine Lorenz Schmidt et Sophie Wirth Brentini

À peine ouverte en décembre 2020, l’exposition Chrysanthèmes, dragons et samouraïs doit refermer ses portes sur un Musée Ariana en berne. Tous les ateliers prévus au musée sont annulés. Il faut imaginer de nouvelles collaborations, de nouveaux modes d’action de participation culturelle pour mobiliser différents publics.

La cellule communication imagine alors de mandater l’illustrateur genevois Fred Fivaz pour qu’il conçoive une affiche en noir et blanc inspirée de l’imaginaire japonais en lien avec l’exposition en cours.

1.

À la suite de quoi, l’unité de médiation sollicite des écoles et des associations afin de compléter en couleur les affiches format mondial. Chaque participant.e suit une règle toute simple : utiliser à choix les stylos de trois couleurs mises à disposition (rose, bleu et vert) résistants aux intempéries.

L’intérêt puis l’engouement croissent rapidement. Au total ce sont 172 élèves du secondaire, personnes en situation de handicap mental ou encore jeunes migrant.e.s qui participent au projet d’affiches participatives. Ainsi les collèges Sismondi, Rousseau et l’Institut Florimont, le CFPArts, section bijoux et l’ESBDI (École supérieure de bande dessinée et d’illustration) se mobilisent dans l’aventure. Viennent s’y ajouter de jeunes migrant.e.s en collaboration avec le service de la jeunesse et l’association Païdos ainsi que des personnes en situation de handicap mental avec le soutien de l’association autrement-aujourd’hui. Certain.e.s ont pu visiter l’exposition au musée, d’autres, plus éloignées géographiquement, ont pu échanger avec une médiatrice du musée venue en classe.

Le résultat fut bien au-delà de nos espérances tant leur univers débordait d’imagination. Les jeunes ont apprécié la démarche dans laquelle leur créativité a pu se manifester en toute liberté hors programme scolaire. Cette expérience a été vécue, par certain.e.s, comme un exutoire bienvenu en cette période difficile. Les affiches, toutes uniques, ont été diffusées sur le réseau culturel d’affichage en ville de Genève du 20 mai au 17 juin 2021, soit 70 affiches au total (voir le reportage Cult).

Retour d’expérience pour les personnes en situation de handicap mental, en collaboration avec l’association autrement-aujourd’hui

Le Musée Ariana a accueilli des personnes en situation de handicap mental de l’atelier artistique de l’association autrement-aujourd’hui afin de découvrir des objets et des motifs de la céramique japonaise. Deux visites au musée ont nourri l’imagination des participant-e-s, pour exprimer ensuite leur propre créativité à l’atelier « affiches ». L’atelier s’est déroulé dans leur espace à l’Usine, sous la conduite de l’artiste Solvej Dufour Andersen.

Quatre affiches vierges circulaient sur les tables et même parterre afin de recevoir le décor que chaque participant-e avait choisi préalablement. Des feuilles en papier Kraft accrochées aux murs témoignaient de la phase préparatoire permettaient aux participants de s’entrainer et de trouver le trait juste. L’atelier était un moment intense de gestes minutieux, de concentration, de mouvements fluides et larges et d’un rythme de plus en plus accéléré vers l’heure de départ afin d’achever leurs œuvres collectifs.

Les quatre affiches étaient exposées aux quatre coins de la ville en mai 2021. Le groupe pouvait se rendre compte, lors de sa promenade en ville, que leurs affiches faisaient partie d’une grande exposition dans l’espace public. Être visible à travers une exposition au sein d’un ensemble d’écoles et d’associations des plus diverses, c’était encore un autre moment fort de l’atelier « affiches ». 

Éclairage sur l’expérience numérique

Un volet numérique s’est ensuite ajouté au projet de campagne d’affichage institutionnelle participative. Il s’agissait désormais de rendre l’affiche interactive. Dans ce but, le Musée Ariana a mandaté Tammara Leites et Baptiste Milési, fondateurs de l’agence genevoise Transmii Studio, afin d’animer en réalité augmentée la série d’affiches. En collaboration avec l’illustrateur Fred Fivaz, le duo s’est attelé à animer numériquement l’affiche de format mondial et à créer espaces et personnages virtuels.

Les passant.e.s ont pu alors à leur tour entrer en interaction avec les affiches par le biais de l’appareil photo de leur smartphone et d’un QR Code renvoyant au réseau social Instagram. L’affiche s’animait de deux façons : soit en pointant l’objectif du smartphone vers l’affiche qui, une fois reconnue par l’application, se couvrait d’un filtre numérique animé intégrant un personnage d’inspiration japonaise dans un espace visuel ; soit en faisant un « selfie » devant l’affiche en question. Les utilisateur-trice-s pouvaient choisir entre six masques et cinq paysages dessinés par Fred Fivaz s’inspirant de l’univers visuel japonais, plus particulièrement du théâtre Nô, et animés par l’équipe de Transmii.

_________________________________________________

Copyright :
1. © Fred Fivaz
2-4. © Musée Ariana, photo : Sabine Lorenz
5-8. © Transmii, Genève
9-12. © Musée Ariana, photo : Boris Dunand

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

À propos

Découvrir, apprendre, plonger dans le monde de la céramique et du verre, voilà ce que propose ce blog. Les textes sont signés par des collaborateurs-trices du musée mais aussi par des professionnel-le-s et des amateurs-trices venant parfois d’autres horizons. Tous et toutes prêt-e-s à faire partager leur savoir, chacun pose ici un regard passionné, scientifique et inédit, décalé et amusé parfois.

Articles récents

Le “Pique-nique”




Histoire d’objets #7


Série Vitrail #3


Contact

Rédaction
Isabelle Payot Wunderli (isabelle.payot-wunderli@ville-ge.ch)

Communication
Laurence Ganter (laurence.ganter@ville-ge.ch)
× Aller au contenu principal